Celebrating African culture: Black Dandy

Black Dandy
Qui l’eut crû?
Canal Plus, diffuse un documentaire sur la fierté noire contemporaine. Oui on peut dire ça: « Fierté » parce que « Le dandy noir » ou Black Dandy pour en reprendre le titre original, traite d’un pan de la culture contemporaine noire. L’élégance et la fierté d’être élégant.
Nous suivons ceux qui créent la tendance de ce point de vue, mixant les codes du luxe à leurs références culturelles noires pour ne pas dire africaines.
Qu’ils soient installés à New York ou à Johannesburg, tous ont transcendé le vêtement, pour en faire une arme politique, un rempart contre certaines discriminations ou un simple élément d’affirmation de soi.
l’équipe de Street Etiquette ou encore Ozwald Boateng se succèdent derrière la caméra de Laurent Lunetta et Ariel Wizman qui renoue avec ses premières influences à savoir déchiffrer l’undergound Nova plus que Grand Public, le midi sur Canal.dandyUn documentaire parfois elliptique, qui passe un peu trop rapidement sur des éléments d’histoires pour s’attarder sur un collectifs de post-ados sud-africains plus fashion victims que dandies.
52 minutes pour revisiter l’histoire du style noir, lourde tâche mais , les réalisateurs, ne s’en sortent pas si mal pour une première entrée en matière à la TV FRANCAISE!

[ENG]
 Recently on french TV, we had the pleasure to discover a single documentary dealing with a piece of black contemporary culture:"black men style in it's gentleman form" or Black Dandy to recall the title. We followed those who create the trend in this field, mixing luxury codes to their black cultural references if not African.
 Whether they are in New York or Johannesburg, all have transcended the garment into a political weapon, a shield against discrimination or a single element of self-esteem.
 From Street Etiquette to Ozwald Boateng, they all speak to Ariel Wizman and Laurent Lunetta the directors. 
A documentary that, in my opinion, goes a little too fast on elements of history to finally spent 10 minutes on a group of South African fashion victims more than dandies.
52 minutes to revisit the history of black style is a heavy task but  the directors, did not come out too bad for a first input material (on French TV screens!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s